Probiotiques et prébiotiques

L’ajout d’aliments pro- et prébiotiques à notre régime alimentaire est incroyablement bénéfique, et la récompense en vaut la peine….

Vous vous sentez ballonné ?

Ou peut-être que votre système immunitaire s’est affaibli dernièrement, ou que vous n’avez pas bien dormi la nuit dernière… jusqu’à récemment, aucun lien entre les symptômes énumérés ci-dessus et les bactéries de notre intestin n’avait été identifié. Des facteurs tels qu’une mauvaise alimentation, la prise d’antibiotiques et un mode de vie stressant peuvent affecter notre organisme, entraînant un déséquilibre des bactéries intestinales et une multitude de symptômes désagréables qui peuvent persister pendant des semaines, voire des années. Au cours des dernières années, de plus en plus de recherches ont montré qu’une alimentation riche en aliments probiotiques et en compléments probiotiques de haute qualité va bien au-delà d’une simple aide à la digestion. En plus de traiter les aliments que nous mangeons, notre tube digestif contient 80 % de notre système immunitaire, et un système immunitaire affaibli peut causer des dommages dans toutes les parties du corps. Malheureusement, la prise quotidienne d’un probiotique ne suffit pas. Comme tout organisme vivant, toutes les bonnes bactéries que nous obtenons grâce aux aliments et aux compléments pro- et prébiotiques doivent être nourries. L’ajout d’aliments pro- et prébiotiques à notre alimentation est incroyablement bénéfique, et la récompense en vaut la peine . Aujourd’hui, nous discutons des avantages des probiotiques et des prébiotiques, de leur différence et des raisons pour lesquelles vous avez besoin des deux.Que sont-ils ?


Les probiotiques sont assez reconnaissables. Peut-être avez-vous déjà entendu parler des superstars que sont le Lactobacillus ou le Bifidobacterium ? Présentes dans les suppléments probiotiques et les aliments fermentés comme le yaourt, le kéfir, le kombucha, la choucroute, le kimchi et le kvass, ces souches (et d’autres) de bactéries bénéfiques s’installent dans l’intestin et aident l’organisme à absorber les nutriments et à prévenir les infections. Lorsque tout fonctionne correctement, la quantité de bonnes bactéries dans votre intestin dépasse la quantité d’agents pathogènes en créant des enzymes qui détruisent les mauvaises bactéries, les levures et autres enzymes. Avant que l’agriculture n’utilise les nouvelles technologies (ces 20-30 dernières années), comme les antibiotiques et l’eau chlorée, notre corps n’avait aucun problème avec la production des bactéries nécessaires, mais maintenant nous devons aider à la digestion, il est donc important d’ajouter des probiotiques à votre alimentation.

Comme tout être vivant, les bactéries probiotiques ont besoin d’être nourries pour rester en bonne santé et fortes, et c’est là que les prébiotiques interviennent. Les prébiotiques sont un type particulier de fibres appelées oligosaccharides que l’on trouve dans certains fruits et légumes. Les oligosaccharides sont un type de fibres qui ne peuvent pas être décomposées par les enzymes digestives ou l’acide gastrique ; elles se dirigent plutôt vers l’intestin, où elles sont absorbées par les bonnes bactéries, ce qui augmente leur nombre et leur efficacité. Les probiotiques sont excellents en soi, mais lorsqu’on y ajoute des prébiotiques, ils deviennent superpuissants, permettant à notre corps d’absorber encore plus de nutriments et d’améliorer la santé globale. Les prébiotiques se trouvent dans des légumes tels que les asperges crues, les bananes, l’ail, les poireaux, le chou frisé, les oignons et les feuilles de pissenlit.

Quels sont les avantages ?


Étant donné que 80 % du système immunitaire se trouve dans l’intestin et qu’il a la capacité d’affecter tous les systèmes de l’organisme, les probiotiques peuvent contribuer à améliorer l’état de santé général et certains symptômes très spécifiques. La première chose que vous pouvez remarquer après avoir commencé un nouveau régime de probiotiques est une réduction des ballonnements abdominaux. Les probiotiques aident à décomposer et à transformer les aliments que nous mangeons, en favorisant la motilité intestinale (élimination) et la production d’acide gastrique, ce qui réduit les gaz tout en améliorant la digestion en général. L’ajout de probiotiques à votre alimentation, par le biais d’aliments riches en enzymes ou de suppléments, peut également contribuer à éliminer l’acné et d’autres problèmes de peau, comme l’eczéma, tout en renforçant l’immunité générale, car ces affections sont souvent associées à une réponse immunitaire, et les probiotiques renforcent la fonction immunitaire. Vous pouvez vous sentir plus alerte et plus énergique car les probiotiques contribuent à la production de vitamines B12 et K2 et aident à tuer l’excès de candida, qui peut provoquer une fatigue rapide, une mauvaise haleine et une croissance excessive des levures.

En ajoutant des aliments prébiotiques à votre régime alimentaire, vous aiderez les bonnes bactéries de votre système à fonctionner de manière optimale, en leur apportant une dose de vitamines, de minéraux et de nutriments. Et comme les bonnes bactéries travaillent plus efficacement, elles acheminent plus rapidement ces nutriments là où ils sont nécessaires.

les probiotiques renforcent la fonction immunitaire

Comment les utiliser ?

Tout d’abord, si vous envisagez d’introduire un prébiotique sous forme de complément, il est important de trouver un probiotique qui vous convient le mieux. Si vous cherchez un complément probiotique, trouvez une marque de haute qualité qui contient au moins 80 milliards d’UFC (unités formatrices de colonies) et au moins 10 souches différentes de bactéries. Si vous avez un problème de santé spécifique, faites vos recherches à l’avance pour savoir quelles souches sont particulièrement utiles pour traiter des besoins spécifiques.

Même si vous prenez un supplément de probiotiques, il est toujours bon d’ajouter des aliments riches en probiotiques à votre alimentation. Cela permet de diversifier vos bactéries intestinales tout en apportant des nutriments supplémentaires. Privilégiez les aliments  » acides  » comme le vinaigre de cidre de pomme non filtré, le kéfir nature (eau, eau de coco), le yaourt nature, le kombucha et le kimchi. Évitez les aliments « fermentés » qui contiennent beaucoup de sucre ajouté, comme les yaourts sucrés, car le candida et les levures se nourrissent de ces sucres ajoutés, ce qui exacerbe le problème. Si nécessaire, ajoutez des fruits ou des noix pour donner du goût.

Les aliments prébiotiques sont la partie la plus facile. Choisissez des légumes riches en fibres comme le chou frisé, les poireaux, les oignons, les feuilles de pissenlit, les bananes non mûres, les asperges, l’ail, le brocoli, l’artichaut, et si possible, mangez-les crus.